.comment-link {margin-left:.6em;}
Monday, July 18, 2005


"On va au Maroc cet été ! Tu penses que ça peut être sympa de faire un auto-tour ?"
Mais bien sûr, il faudra juste avoir à l’esprit que le conducteur lambda n’a que faire des stops, des feux, des signaux et encore moins des piétons, fait fi des priorités à droite, adore conduire à gauche, vous salue par d’élégantes queues de poisson et vous serez fin prêts pour apprécier le doux parfum des tuyaux d’échappement sous une toccata de klaxons en ré mineur. Il faudra surtout prévoir quelques amortisseurs de rechange : les routes marocaines ressemblent à un cortège de bien vieilles dames très ridées qui n’ont jamais trouvé le chirurgien idoine capable de leur lifter de manière durable leur bitume. Mais l’opération coûte bien cher, et en parlant d’argent, il ne faut pas oublier non plus que l’achat d’un casque de protection est vraisemblablement perçu comme une dépense somptuaire par les motards. Et pas besoin d’aller à la campagne pour vous dépayser ou à la brocante pour découvrir la chine locale : vous arriverez souvent à dénicher sur les routes toutes sortes de charrettes, de bêtes de somme et de vieilles carcasses ahanantes.
Ah surtout, éloignez-vous comme de la peste des grands taxis blancs interurbains, ces Mercedes de l’antiquité qui aiment bien nous faire des remakes de Mad Max!
Quant à l’éclairage des véhicules, il semble que les lumières tamisées soient toujours autant à la mode. N’avez-vous jamais cru percevoir au loin ce qui aurait pu être une luciole, et qui se révèle être finalement la dernière ampoule à l’agonie d’un véhicule non balisé roulant de nuit sur des chemins bien obscurs ?
Malgré tout, conduire au Maroc reste pour beaucoup un pur plaisir, que ce soit en pleine campagne pour admirer nos merveilleux paysages ou en ville pour apprécier l’urbanisme kafkaïen ou les cascades de nos funambules de conducteurs.
Pur plaisir… sauf quand la dure réalité des terribles statistiques des accidents de la route nous rattrape, car c’est là que le bât blesse. Avec une moyenne de plus de 50.000 accidents et d’environ 3.500 décès sur les cinq dernières années, les routes marocaines tuent par exemple huit fois plus que les routes françaises en proportion de la population et du parc automobile. De quoi donner à réfléchir, … et à ralentir. Car si parmi les raisons avancées pour expliquer cette hécatombe figurent l’imprudence et le non-respect de la signalisation et des priorités, on retrouve toujours cet éternel fléau qu’est la vitesse.
Alors dans la foulée des défis que le Maroc est en train, paraît-il, d'essayer de relever, pensez chers conducteurs et conductrices, à faire fléchir les statistiques en levant un peu le pied cet été.
Comme le disait Coluche, "le champignon le plus vénéneux, c'est celui qu'on trouve dans les voitures".

 
posted by Amine at 5:30 PM |


11 Comments:


At 7/19/2005 06:57:00 AM, Anonymous freedoc

Bonjour,
Effectivement nous sommes quasiment dans un etat de guerre avec son lot de victimes, d'handicapés, de familles brisées, et petits orphelins. Je parle en tant que soldat du front, vivant ces drames au quotidien. Concernant ton analyse permet juste une petite critique. Tu ne fais que reprendre la litanie officielle qu'on entend à longueur de journées par les fonctionnaires du journal televisé, blamant l'excès de vitesse, le non respect du code, la condition du parc automobile et des routes. A mon sens, tu n'a pas (ou tu n'a pas voulu) pointer du doigt la vraie origine du problème..L'IMPUNITE..le marocain lambda étant ce qu'il est, un être très pragmatique, ne respectera jamais la loi, tant qu'il jouit de cette belle sensation d'impunité, que ce soit ces fameux moustachus pathibulaires aux volant des vaches folles..jusqu'aux golden boys conduisant des cayennes rutilantes..leur comportement est exactement le même..tant que la loi n'est pas appliquée à la lettre, le seul droit du piéton restera le droit de dégager de la voie (juste un exemple). Allez un peu de courage, j'espère voir bientôt une analyse décalée du discours officiel
sur les causes de l'impunité, on ne pourra soigner un mal, qu'en faisant un diagnostic précis.

 

At 7/19/2005 09:56:00 AM, Anonymous Yves

Freedoc a raison. Ce qui m'amuse le plus, et me terrifie, c'est cette sensation dans la villes que la chasse au piétons est ouverte pour les automobilistes 12 mois sur 12. Et quand il n'y a pas de piéton en vue, ce sont les cyclistes qui sont le gibier. Prendre un taxi, à Casa, à Fès... est toujours un très, très grand moment : j'aime beaucoup par exemple quand on roule à 30 cm d'une mobylette qui fume comme le vésuve.

 

At 7/19/2005 10:47:00 AM, Blogger Amine

=> Freedoc,
Merci pour ta critique, tu as raison. Mais je n'ai effectivement pas "voulu" parler de l'impunité... car celle-ci ne concerne pas que les victimes de la route, et qu'il faudrait probablement bien plus qu'un petit post sur mon blog pour s'ériger face à cela. Et de l'impunité découlent des conséquences parfois bien plus désastreuses que les victimes de la route... Aides alimentaires étrangères qui sont envoyées mais n'arrivent pas à destination, fonds étrangers pour la construction d'écoles, qui bizarrement ne sont jamais construites... et cela ne fait qu'entretenir la misère...
Mon post n'avait pas vocation à donner une leçon de morale ni à faire le procès de la justice. C'est une simple petite note légère découlant d'une ciatation originale du Sieur Coluche... ;-)
Rien de plus.
Et quand bien même j'aurais pointé l'impunité du doigt... so what? Penses-tu sérieusement que cela va changer? Changer le système? C'est aussi illusoire que de coire que Sisyphe va dépasser sa montagne... C'est pour cela que bien que ça soit dans la lignée du "discours officiel", je pense que le changement dans le civisme des gens est moins difficile à faire que de mettre à la poubelle l'impunité, car elle est tout simplement un corollaire de la corruption. Quand ça change positivement au Maroc, qui est derrière le changement: la société civile, les ONG etc... je pense que notre société a les moyens de changer... un changement systémique, c'est bien plus délicat et long à obtenir...
Le poisson se mord la queue, c'est vrai... mais le eptit espoir que je garde est que les nouvelles mesures proposées par le ministre du Transport Ghellab (permit à points, peines de prison,grosses amendes) seront un petit appliquées. Ça ne fera pas disparaître l'impunité, car un billet de 100 balles au flic de la circulation, ça existera encore... mais on fera peut-être avancer un peu le schmilblik...

Tu écris "on ne pourra soigner un mal, qu'en faisant un diagnostic précis"... mais ça fait des lustres qu'on fait des diagnostics de nos problèmes sans jamais les résoudre... Nos maux, on les connaît très bien. Même ceux de notre économie on les connaît, pas besoin de la dernière étude bateau de Mc Kinsey à MAD 16 MM pour faire un diagnostic. Seulement, le changement ça ne se décrète pas, ça se fait.

Mais je t'invite à me donner cette leçon de courage ;-)... fais-toi plaisir et publie donc une analyse sur les causes de l'impunité ;-)

Merci pour ton commentaire.

Cordialement,
Amone.

 

At 7/19/2005 11:18:00 AM, Anonymous docfree

Et si on gobe un champignon et qu'on conduit... ;-)

 

At 7/19/2005 11:46:00 AM, Anonymous Sanaa

Je rejoins Freedoc qd il parle de l'impunité. Tant que je sais que je peux me permettre de pas respecter le code et de m'en sortir (au pire des cas) avec 50 Dhs, pourquoi me casserai-je la tête à vouloir le faire? C'est le raisonnement ke tt le monde applique et c'est dommage. Le Ministère de Transport a mis en place de nlles mesures mais qui restent tjrs pas applicables. (obligation du port de la ceinture, interication d'usage du téléphone portabe...). On arrive à s'en sortir avec 20 ou 30 Dhs.
En même tps, il ne faut pas non plus occulter le rôle des piétons. Nous les Marocains, on traverse n'importe comment.

 

At 7/19/2005 11:47:00 AM, Anonymous Sanaa

Blogmeeting à Casa ce samedi. Info sur mon blog. Soyons nombreux... On ne rencontre pas les stars plusieurs fois, et elles sont de plus en plus nombreuses parmi nous. ;-)

 

At 7/19/2005 11:00:00 PM, Anonymous Imad

Première fois chez toi Amine, c'est agréable comme âtre!
Seul bémol: Si vives en Barcelona, entonces debes ser de estos culés que gritan: Visca Barça!!! Soy un puro hincha, un puro ultrasur del Real Madrid :) Hala Madrid!!!

Gracias Amine por agregar mi blog en el tuyo :) Hasta luego :)

 

At 7/20/2005 03:36:00 AM, Anonymous freedoc

Amine,
merci pour ta réponse et ton développement. Bien que j'aie le pessimisme de l'intelligence, j'ose espérer que le phénomène blog puisse être à l'origine d'un changement, et qui sait, si plusieurs Sisyphes s'y mettent, peut être un jour ils dépasseront le sommet de la montagne. Mon intention est nullement de te donner des lecons, encore moins en courage, j'apprécie tes posts et qui aime bien critique bien. Ceci dit restez à l'écoute, je compte bien mettre l'index sur les vraies causes du mal, à mon humble avis.

 

At 7/20/2005 09:48:00 AM, Blogger Amine

Imad>
Hola tío, acabo de descubrir también tu blog (hace unos días), y la verdad es que me encanta!
El asunto del real versus el barça: tranquilo hombre, soy también un aficionado del Real, un puro hincha no, pero un aficionado ...cierto! No me gustó el Barça antes de llegar en Barna, pero con su hazaña de esta temporada, hay que admitir su superioridad.
Y la verdad, estoy un poco enfadado con lo que pasa en el Real desde unos años, porque ahora se reduce mas en un foot-business... una putada...
Bueno, veremos la siguiente temporada...
Adeu!

Freedoc>
Merci pour ta réponse... tu as peut-être raison, ce n'est pas forcément si illusoire... au pire, quelques coups d'épée dans l'eau, ça pourrait donner un raz de marrée... ;-)
Pointons donc du doigt, on verra ce que ça donnera!

 

At 7/20/2005 05:35:00 PM, Anonymous supertimba

Moi j'ai toujours dit que le prolongement naturel d'un conducteur marocain serait un big boo9 (megaphone)où il pourrait hurler et commenter ses semblables à loisir tout en conduisant:)
Plus sérieusement on en revient toujouts au même point: l'éducation.
Le comportement sur route n'est que le reflet du comportement de la rue et je sais de quoi je parle en tant que femme:)

 

At 7/21/2005 02:38:00 PM, Anonymous Fays

En plus de l'impunité citée par freedoc, le problème principal menant à ce genre de déroutes et de constats alarmants est la mis-éducation sociale des marocains.
Les marocains ont quasi perdu toute conscience de vie en société et s'approprient égoïstement tout passage qui leur est ouvert, si ce n'est qu'ils essaient de le forcer lorsqu'ils le peuvent. C'est cette mis-éducation sociale qui fait qu'ils ne respectent pas le code de la route, qu'avec un petit pot de vin on puisse obtenir ce que l'on désire ou que l'on aie toutes les misères du monde à l'obtenir si on ne le paie pas.
Le point critique pour tout changer est donc de sensibiliser les marocains dès leur plus jeune âge sur l'importance des valeurs sociales (chose quasi inexistante aujourd'hui [Je ne prends pas en compte les minorités qui les appliquent, elles restent insignifiantes pr rapport à la masse]), il ne suffit pas d'être bien éduqué lorsque l'on est entouré de sa famille, de ses collègues ou de son boss. Il faut l'être partout. Sans rentrer dans des standards ou dans un conformise (vers lequel tend la société aujourd'hui), il y'a un minimum de choses à respecter pour qu'une cohabitation des individus soit possible.

 


Links to this post:

Create a Link