.comment-link {margin-left:.6em;}
Wednesday, August 31, 2005
Je n'aime pas les hold-ups littéraires.
Aujourd'hui paraît La possibilité d'une île de Michel Houellebecq, chez Fayard (groupe Hachette), après une minutieuse campagne médiatique menée tambour battant des semaines durant.
Jamais un écrivain français n'aura bénéficié d'un lancement aussi fracassant. Un premier tirage de 200 000 exemplaires, des traductions simultanées en Allemagne, Grande Bretagne, Italie et Pays Bas, une avance d'un million et demi d'euros, des exemplaires remis sous pli avant la sortie officielle à trois journalistes acquis à sa cause et faussement triés sur le volet, des articles souvent assimilables à des réclames à l'ancienne (Oyez oyez gentes dames, le nouveau Houellebecq arrive!) parus dans les principaux hebdomadaires et quotidiens français, des émissions télévisées où l'on ne parle que de lui sans qu'il n'y soit jamais présent (Campus, de Guillaume Durand sur France 2, lui était dédié lundi soir; Laurent Ruquier lui a consacré la moitié de son émission On a tout esssayé hier en fin d'après-midi, toujours sur France 2; idem sur LCI dans la nouvelle émission de Michel Field hier soir), bref, on assiste bien à un Houellebecq mis en scène comme on ne l'a jamais fait pour un écrivain dans l'Hexagone. Saut peut-être pour Harry Potter de J.K Rowling. C'es vous dire, même Dominique Dhombres a dû rejoindre le rang et céder au tintouin en y consacrant sa chronique hier dans Le Monde! Depuis le début de la semaine dernière, même le rayon Littérature Etrangère de la Fnac du centre commercial L'Illa à Barcelone a changé d'aspect pour laisser place (et quelle place!) à des affiches informant de la sortie imminente (vite vite, de grâce, ne nous faites pas languir) du nouvel ouvrage de l'auteur de Plateformes et des Particules Elémentaires. Plutôt que de continuer à faire l'outrage de le comparer à Céline ou à Sartre, on devrait plutôt assimiler le lauréat du prix Shopenhauer en Espagne et du Dublin Impact Award en Irlande (ce dernier prix lui a tout de même fait empocher la coquette somme de 100 000 euros) à un Dark Vador en puissance. Il ne reste effectivement plus à Hachette qu'à commercialiser sous peu des produits dérivés, des petites statuettes en gomme d'un petit bonhomme au regard vide et plat, une cigarette molle singulièrement figée entre le majeur et l'auriculaire, à l'image de l'écrivain dont la seule originalité est de se nourrir du pessimisme mortifère de Shopenhauer. Et ses pairs ne tarissent pas d'éloges, Philippe Solers nous parle même d'un "grand livre", le Prix Goncourt semble lui être acquis d'avance, chacun y va de sa plume pour abonder sans "lire" dans le culte Houellebecquien.

Seulement voilà, trop c'est trop, cela devient de la mode littéraire et non plus de la littérature, il "faut" l'apprécier car il est de bon ton de l'idôlatrer avant même de savoir ce que vaut son nouvel ouvrage, à croire que le microcosme du livre a abdiqué et s'est résigné à en faire l'étendard du renouveau littéraire français.
Or un écrivain, aussi bon soit-il, ne prend jamais pour acquis le succès, n'a jamais fini de faire ses preuves, de se renouveler, de séduire par les mots.
Mais je ne le trouve vraiment pas séduisant Houellebecq, je n'aime pas ce qu'il écrit, je n'aime pas ce qu'il dit, quand il fait les louanges du Maréchal Pétain, encore moins lorsqu'il insulte sans fondements si ce n'est pas haine abjecte une religion ou lorsqu'il se targue fièrement d'aller en Thaïlande pour y jouir de la prostitution locale dont il fait l'apologie. Je n'arrive même plus à le trouver pitoyable. Il est tout simplement petit, petit et vulgaire.
Non, je n'aime vraiment pas.
 
posted by Amine at 5:00 AM |


30 Comments:


At 8/31/2005 03:15:00 AM, Blogger Loula la nomade

Salut Amine,

Personnellement, je n'aime pas le style de l'auteur. Je n'aime plus les auteurs français sauf quelques rares artisans des mots comme Orsenna ou encore Levy qui fait dans la légéreté malgré le sérieux des thèmes qu'il met en scène. Je préfère et de loin les romanciers québécois et autres francophones. Mon champion est Stephen Alexis mort il y a longtemps sous la dictature Duvalier. Mais j'ai adoré la Confrérie des éveillés d'Attali ou encore Le voyage de Baldassar de Maalouf. L'écriture est malheureusement depuis un moment un produit de consommation et fait l'objet de spéculations sordides.
Excellent début de journée, ici presque l'heure d'aller faire dodo.

 

At 8/31/2005 03:20:00 AM, Blogger Amine

Salut Loula,
Curieuse coincidence: je viens d'entamer La Confrérie des Eveillés de Jacques Attali. :-)
Je partage ton jugement sur l'aspect produit de consommation, mais ... il y a encore quelques grosses pointures comme Jean d'Ormesson par exemple (je te suggère le Rapport Gabriel).

 

At 8/31/2005 06:44:00 AM, Blogger Loula la nomade

Sba7 lhir Amine,

Ok, dès que tu finis la lecture on se reparle. Je discutais avec mon ami et lui relatait le parcours de certains de mes ancêtres quand il m'a suggéré la lecture du roman. J'ai trouvé le récit si vrai et je dois applaudir Attali que j'affectionne particulièrement.
Khellitek 3la khir

 

At 9/01/2005 01:00:00 AM, Anonymous Ayoub

dans le meme sens , j'ai lu sur le blog d'Arret sur Image

http://www.bigbangblog.com/article.php3?id_article=200


Ayoub... qui connait pas Houellebecq :) :)

 

At 9/01/2005 01:14:00 AM, Anonymous Larbi

Hold-up littéraire… C’est le mot !
J’ai pas acheté le livre, je ne peux pas le juger. Mais je refuse à céder à cette machine publicitaire qui essaye de nous vendre des livres comme s’il s’agissait de beignets !
Plus est, ce pauvre Monsieur Michel Houellebecq cultive un racisme compulsif, curieusement toléré par ses "confrères" intellectuels français si prompts d'habitude à faire du cocorico pour beaucoup moins que ce que dit Thomas Michel. Quelqu’un l’a dit sur le plateau de Michel Field: le racisme est accepté parce que c’est Houellebecq .
Alors demain, tous raeliens ?

 

At 9/01/2005 09:14:00 AM, Anonymous najlae

je le deteste. Plateformes etait une souffrance a lire pour moi. un degout total.

 

At 9/01/2005 09:14:00 AM, Anonymous najlae

mais la mode ne fera que s'amplifier,j'en suis certaine. big soupir.

 

At 9/01/2005 01:00:00 PM, Anonymous Kamal

Mon premier commentaire sur ton blog, que je trouve impressionnant. Bravo.

Je n'ai jamais lu Michel Houellebecq, j'ai moi aussi vu Campus sur FR2 et ça a touché ma curiosité. J'ai vu que le contenu est tout ce qu'il y a d'actuel et peut être intéressant au delà de la campagne publicitaire aussi critiquable soit-elle...
Tel que tu le décris, je ne pense pas être d'accord avec lui ni "...l'aimer", mais je pense lire pour juger "l'écrit".

PS: Ton post est digne d'une critique sur un hebdo français... Excellent, sincèrement.

 

At 9/01/2005 05:01:00 PM, Anonymous lebaroude

Je n'aime pas le personnage Houellebecq mais je lui reconnais quand-même un certain talent littéraire.

J'ai beaucoup aimé "Extension du Domaine de la Lutte" et les "Particules élémentaires". Ils exploraient des pistes nouvelles et étaient incontestablement les ouevres d'un vrai écrivain. Je n'ai pas lu Plateformes.

Mais si Houellebecq est un bon écrivain, ses opinions (islam, tourisme sexuel, etc...) sont un ramassis d'idioties qui sont :
Au mieux, l'expression d'un insondable désarroi et les élucubrations d'un depressif chronique.
Au pire, de la pâture jettée à la presse pour entretenir l'intérêt des médias et soutenir les ventes.
Je pense qu'il s'agit d'un mélange des deux.

Le déchainement médiatique ridicule que suscite son nouveau livre s'explique par le fonctionnement du marché de l'édition française. C'est la fameuse rentrée littéraire et quelque chose comme 800 bouquins vont sortir en l'espace de quelques semaines! Il faut mettre le paquet pour se faire se démarquer. Et les éditeurs ont absolument besoin que des blockbusters prévisibles comme un roman de Houellebecq cartonnent pour compenser les 790 bouquins qui vont lamentablement se cracher.

Houellebecq est une belle machine marketing mais cela ne l'empêche pas d'être un bon écrivain (sans être un génie).

En revanche, la comparaison avec Céline est bien trop flatteuse pour le petit. Ils sont tous les deux humainement odieux mais ils n'ont pas le même talent.

 

At 9/02/2005 05:14:00 PM, Anonymous Laura

Ce qui démontre à tous "ces gens", à qui la télévision ne fait que vendre du "temps de cerveau disponible", cette masse informe et sans visage à laquelle on attribue un comportement alpha (le moule dans lequel il faut se plier, gloire à toi consommation), que le livre est un produit comme les autres, la communication est rondement menée, les moyens promotionnels sont décuplés, tandis que d'autres livres prendront la poussière dans les rayons des librairies. Et c'est pareil dans "l'industrie" du disque, celle du cinéma, et même pour l'information... Travers et ironie d'un système où les incessants matraquages semblent fonctionner tellement bien que pour peu en croirait que tous "ces gens" se sont endormis. Et sciemment, du côté des cordons de la grande Bourse, on continue à les faire passer à côté de l'essentiel pour les convaincre d'un bonheur superficiel. Alors on continue à vous servir des paquets "culture" bien conditionnés qu'on vous sert au kilo comme on vous vendrait des savonettes ou autre chose. N'ayez pas le malheur de critiquer. On vous répondra que vous êtes marginal ou aigri, voire les deux. Ai personnellement peu d'espoir pour que tout ça change...

 

At 9/04/2005 08:05:00 PM, Anonymous sarah

Ça me rassure de voir que toi aussi tu ne peux pas supporter ce type. Après avoir lu Plateforme puis Les particules élémentaires - à ma décharge, ces deux livres m'ont été offerts par ma belle-mère, peut- être qu'elle ne m'aime pas ou qu'elle veut me faire passer un message sur les musulmans qui font si peur aux français ... - je trouve que ses bouquins sont un prétexte pour partager ses déviances de toute nature. Le marquis de Sade faisait ça avec beaucoup plus d'élégance et de talent. Là c'est juste pornographique, sans parler de ses idées politiques ! Enfin, il permettra juste aux milliers, que dis-je aux millions de personnes qui auront lu le dernier Marc Lévy de déculpabiliser et de se prendre pour des intellectuels.

 

At 9/04/2005 08:53:00 PM, Blogger Selwa

Pas plus tard qu'hier..Je regardais un film avec mon ami (7 ans de mariages)lorsqu'on parle de M.Houellebecq...J'ai répondu textuellement le titre de ton post: Je n'aime pas Houellebecq..!

 

At 9/04/2005 11:10:00 PM, Anonymous Larbi

Dans Epok de cette semaine j’ai lu les chiffres suivants :
82% des français s’en fichent de la rentrée littéraire
52% n’ont jamais entendu parler de Houellebecq
13% seulement attendent la sortie de « la possibilité d’une île »

 

At 9/05/2005 10:03:00 PM, Anonymous amina

Bonjour,

Michel Houellebecq, je l'ai découvert avec ses "Particules Elémentaires" et je dois avouer qu'à l'époque je m'étais dit tiens, intelligent le bougre.

Puis, il y eut "Plateforme". Une gifle. Une insulte. Un mépris absolu d'une civilisation. A l'époque c'était juste avant les attentats du 11 septembre 2001, j'ai écrit un long article sur le bouquin que j'avais lu et l'homme que j'avais vu et entendu "marmonner"-parce qu'il ne parle pas clairement- lors d'une émission littéraire française.

L'article très critique fit beaucoup de bruit parce que le titre était aussi polémique que l'ouvrage que j'ai trouvé raciste: "Cet Homme vous hait" avais-je titré en une Une avec la photo de "l'écrivain".

J'ai regretté ma dureté par la suite. Parce qu'au fond je pensais qu'il ne méritait que dédain. Puis là depuis quelques jours quelqu'un a eu la très mauvaise idée de me ramener "La possibilité d'une île". Je regarde la couverture, qui est assez réussie mais je n'arrive pas à l'ouvrir.

Je finirais par le lire, parce qu'il est là, mais pour le moment je ne le peux pas.

J'aime trop la littérature française pour ça. La grande et la petite. Je lui préfère même un Beigbeder ou un Marc Levy pour citer des gens de sa génération.

Ce type, je pense qu'il est parfaitement conscient de son absence de talent. Mais, il y va quand même parce qu'il sait qu'il trouvera toujours des pseudo intellectuels (genre Inrockuptibles) pour le trouver "génial". Céline a peut-être été un collabo, mais quel écrivain et quel talent!... Et que dire de Brasillach, l'écrivain, s'entend...
Houellebecq, c'est juste un raciste, islamophobe, un mec qui ne se supporte pas, qui vomi sur du papier ou un écran d'ordinateur, je m'en contrefiche, et trouvé le filon pour vendre...

 

At 9/06/2005 02:25:00 AM, Anonymous supertimba

alors là stop, je vous dis stop.Marc Levy n'est pas un écrivain, vous voyez victor hugo et marc levy en train de discuter znsemble?non hein rassurez-moi.
Ce type est un dan brown à la française: il écrit de la daube en barre, de la fiction pour série b de tf1 et encore.Un scribouilleur mais pas un écrivain=;
Bon j'ai dit ce que je pensais ah ça fait du bien!
Quant à houellbecq beurk c'est un provocateur et un manipulateur on aurait presque pitié de lui.Un commentateur de france-inter disait quon pouvait être un méchant homme et écrire de bons livres.
Personellement les livres de Houel ne me parlent pas: à la rigueur pour le style et encore.
a plus!

 

At 9/06/2005 05:13:00 PM, Blogger selma

si tu n'aime pas houel,sentiment que je partage aussi,qe penses-tu de maurice dantec!

 

At 9/07/2005 12:16:00 AM, Anonymous Zed0

Salut a tous

Au debut, je pouvais comprendre que l'on puisse ecrire un roman, sans que l'acteur principal du bouquin soit une extension de l'auteur, sans que l'histoire soit autobiographique, ou que les pensees soient egalement celles de l'auteur mais plus le fruit d'une imagination, le resulat d'experiences (ok, c un peu autobio).
L'art c'est parfois aussi, se projeter, s'exterioriser, produire quelque chose qui n'a rien de personnel, choquer, creer des debats de societes.

Par contre, lorsque j'ai lu, les interviews de Houellebecq, j'ai dit non, c'est "facile" de se faire un nom comme ca, suite a ca je n'ai jamais voulu lire ses ecrits.

Zed Zero

 

At 9/07/2005 03:56:00 PM, Blogger Amine

Hello,

=>Loula: La confrérie des éveillés va rester en stand-by ces prochains jours. Trop de travail, reprise en rallye de septembre...

=>Ayoub: merci!

=>Larbi:
1. Raéliens... peut-être pas, mais même "ça" ne semble pas froisser les critiques bien pensants qui lui cirent les pompes.
2. Cela fait tout de même 13%... inquiétant.

=>Kamal: merci, je suis flatté.

=>Lebaroude: je confesse, il écrit bien. Comme beaucoup de gens. Cela ne fait pas de lui un Ecrivain à mettre dans le Panthéon des grandes plumes... Mais ces idées sont détestables et ke personnage répugnant.

=> Najlae et Laura: tout à fait d'accord avec vous.

=> Sarah: je préfère clairement lire le marquis de Sade, en effet. Si je me souviens bien de tes récits sur ta belle-mère, le fait qu'elle t'ai offert Houellebecq ne m'étonne pas du tout ;-)
Sur Marc Lévy, il a au moins la (fausse) modestie de se qualifier lui-même d'auteur littéraire et non d'écrivain. Il vient remplir un vide dans le panorama de l'écriture, tout comme Coelho, appuyés tous deux par une belle machine marketing, mais sans la polémique légitime autour de la bassesse de Houellebec.

=>Selwa: on me cite maintenant? Je suis flatté ... ;-)

=>Amina: j'abonde totalement. Ce qui est le plus marrant dans l'islamophobie de Houellebecq, c'est que sa propre mère s'est convertie à l'Islam... Névrose phbique résultamt de la mère? A voir...

=>Supertimba: Long débat... qui ranger derrière l'étiquette "écrivain"? Evidemment que Hugo et Levy ne se retrouveraient pas autour d'une table... pas plus que Beigbeder... pas plus que bien d'autres...
Je ne suis pas un aficionado, loin de là, de Marc Lévy... mais je comprends parfaitement que l'on puisse l'apprécier. Houellebecq, je ne comprends toujours pas cet intérêt pour lui...

=Selma: excellente question! Maurice Dantec a bien fait de s'exiler au Canada, on le voit un peu moins sur les plateaux télé en France, sauf samedi dernier chez Ardisson sur France 2 pour la promo de son dernier crachat. J'ai bien aimé comment Malek Chebel l'a enfoncé dans son égout. Il est dans la même catégorie que Houellebecq à part qu'il est plus compréhensible quand il parle (Houellebecq ne sait pas aligner 3 phrases à la suite sans marmonner ou dire euuuuhhhhhh.....) et qu'il cache un peu mieux sa xénophobie. Houellebecq a le mérite de dire tout ce qu'il pense. Dantec, c'est entre les lignes et derrière ses sempiternelles lunettes noires qu'il il se cache... un con lui aussi... Je n'aime pas le faux.... 2 erreurs de la nature... un peu radical Amine? C vrai, mais je rage en voyant l'intérêt qu'on leur porte... car ils sont dangereux dans les idées qu'ils colportent!

=>Zed0: tu ne perds pas grand chose à ne pas lire. Quoique, juste pour te faire ta propre idée, pourquoi pas...

-----
Amine.

 

At 9/08/2005 01:53:00 PM, Anonymous Ayoub

Bonjour Amine :)
Je voulais juste partager avec vous ce que je vois cette semaine sur Canal+ concernant Houellbecq :)

Ils se foutent completement de sa gueule dans Le Grand Journal où ils montrent cet écrivain baragouiner des mots imperceptibles...

Marrant!!

Ayoub

 

At 9/10/2005 03:24:00 PM, Anonymous Anonymous

Amine,
je n'ai jamais lu aucun des livres de cet auteur. je ne peux donc y aller d'aucun avis mais des amis me l'ont conseillé et à plusieurs reprises. d'après les avis des uns et des autres, Je peux seulement dire ceci :
-1 L'homme ne laisse pas indifférent, il interpelle et dérange.
-2 :on ne juge pas l'oeuvre pour ce qu'elle est, mais par ce qu'on est en tant que lecteur : c'est légitime bien entendu d'avoir sa sensibilité propre, sa grille de lecture, un "alignement" identitaire... et cela fait qu'au bout du compte nos optinions faites à l'encontre de l'auteur, que'elles soient pour ou contre, ne sont plus puissamment constuites, raisonnées, mais viscérales, physiques ...
-3 l'argent, le gain est le nerf de cette affaire et cela fait que l'auteur+la maison d'éditon gagne à tous les coups, il rentabilise ainsi le livre/produit avec les pour et les contre.

GarAmud

à+

 

At 9/11/2005 08:04:00 PM, Anonymous Anonymous

Your blog is creative Keep up the great work. This may be of interest to you; how to buy & sell everything, like music on interest free credit; pay whenever you want.

 

At 9/11/2005 08:04:00 PM, Anonymous Anonymous

Hi, I was just blog surfing and found you! I just stopped to say hello, I am a horse racing enthusiast it may not be of interest to you but if it is then this may be good betfairnot a related site. It isnt anything special but you may still find something of interest.

 

At 9/13/2005 10:31:00 AM, Blogger sarah

Excellent discussion on culinary school. I bookmarked your blog. I have my own culinary school blog if you want to take a look.

 

At 9/14/2005 09:21:00 PM, Anonymous goodman

c bizarre , mes moi j'aime bien houellebcq, il a une certaine vision de la vie que j'apprecie beaucoup. cela dit j'aime houlellebcq le penseur, pas l'ecrivain, encore moins l'homme.
il concocte souvent de belles phrases, mais malheuresement son obsession pour le cul prouve la présence d'un complexe absolu chez lui relatif a sa mocheté.
pour ses provocations sur la religion, c 'est probablement parceque enfant il a été abondonée par sa mére, ki apparemnt s'etait convertie un peu plus tard a l'islalm

 

At 10/03/2005 02:08:00 PM, Anonymous Zed0

Amine

Oui, le lire je vais le faire, acheter son bouquin probablement pas, je vais l'emprunter, c'est mieux.

Zed

 

At 10/04/2005 07:07:00 PM, Anonymous Anonymous

Salut,
J'ai lu les 2 premiers romans, mais vraiment sans plaisir...Les écrivains français contemporains ne m'intéressent presque plus depuis des années...Mais par contre, j'attends avec impatience l'inédit de Truman Capote, Summer Crossing...

 

At 3/22/2006 08:43:00 PM, Anonymous Onassis

Amine, je confirme. Je n'aime pas Houellebecq non plus. Je refuse de lire ses livres. Quant à moi, c'est un écrivain qui ne cherche qu'à se vendre, créer des polémiques et faire des déclarations chocs. Ce type d'écrivains ne m'intéresse pas.

Ton blogue est bon...

 

At 4/05/2006 10:41:00 AM, Anonymous EMMA BENJI

Bonjour!
Je trouve que d'un point de vu communication il est tres fort car j'avoue que j'ai lu son livre juste par curiosité... pour voir a quoi ca ressemble
Mon bilan. C'est une personne dérangée, mais c'est quelqu'un de tres fort quand meme.
Vous lui consacrez un post... ca veut dire que quand on le lit, meme si on n'aime pas, il nous marque un peu
Bref, voici mon avis complet
http://emmabenji.canalblog.com/archives/2006/02/21/1408878.html

 

At 4/05/2006 10:42:00 AM, Anonymous EMMA BENJI

Sorry, le lien n'est pas apparu en complet
http://emmabenji.canalblog.com/archives/2006/02/21/1408878.html

 

At 4/05/2006 10:44:00 AM, Anonymous EMMA BENJI

bref y a un pb par rapport a l'affichage de l'adresse.
Le texte conscré a houllebecq se truve dans les archives de Fevrier
(le 21 pour etre précise)

 


Links to this post:

Create a Link