.comment-link {margin-left:.6em;}
Friday, November 11, 2005

Xavier Mas de Xaxàs, associé à la chronique El Hilo à La Vanguardia, a publié mercredi un billet intéressant où il s'interroge sur la possibilité d'actes de violence en Espagne du même type que ceux que la France vit depuis 13 jours.
Intéressante perspective.

La traduction n'est qu'une suggestion de ma part et par conséquent n'engage que moi ;-)


No creo que podamos escapar de la violencia que estos días desborda las periferias urbanas de Francia. Tarde o temprano llegará a España. También en las áreas metropolitanas de Barcelona, Madrid, Valencia y Bilbao hay jóvenes con ganas de quemar coches.
Je ne crois pas que nous puissions échapper à la violence qui a submergé les périphéries urbaines françaises ces derniers jours. Tôt ou tard, elle arrivera en Espagne. Dans les grandes villes telles que Barcelone, Madrid, Valence et Bilbao, il y a aussi des jeunes animés par l'envie de brûler des voitures.

No creo, además, que el instinto destructivo deba vincularse con la migración. Los expertos y políticos que estos días han ocupado los medios de comunicación afirman que no corremos peligro porque aquí, en España y Catalunya, no hay tantos inmigrantes como en Francia y París. Afirman que aquí hay menos guetos y menos maginalidad, y que las autoridades son más flexibles. Yo no estaría tan seguro. En Francia hay 4,3 millones de inmigrantes y en España, 3,7. En España, sin embargo, representan el 8,4% de la población, y en Francia el 7,4%. La presión de los recién llegados sobre la población autóctona es mayor en España que en Francia. En distritos como Ciutat Vella, en el centro de Barcelona, donde hace cinco años había pocos inmigrantes extranjeros, hoy representan el 35,6% de la población.

Je ne crois pas, par ailleurs, que l'instinct destructeur doive être lié à l'immigration. Les experts et politiques qui ont occupé la scène médiatique ces derniers jours affirment que nous ne courrons par de danger en Espagne ou en Catalogne, car il n'y a pas autant d'immigrés qu'en France ou à Paris. Ils affirment qu'il y a moins de ghettos et moins de marginalité chez nous, et que les autorités sont plus flexibles. Je n'en suis pas si sûr. Il y a en France 4,3 millions d'immigrés alors qu'en Espagne, ils s'élèvent à 3,7 millions. En Espagne cependant, ils représentent 8,4% de la population contre 7,4% en France. La pression de l'arrivée récente de migrants sur la population autochtone est plus importante en Espagne qu'en France. Dans des quartiers tels que Ciutat Vella, dans le centre de Barcelone, où il y a 5 ans à peine les étrangers étaient peu nombreux, ils représent aujourd'hui 35,6% de la population.

Aún así, de todos modos, no creo que sea justo atribuir a la inmigración el origen del problema. Los jóvenes no se convierten en vándalos por ser marroquíes, argelinos, paquistaníes o ecuatorianos. Los adolescentes siembran las noches de violencia pirómana porque no tienen futuro, y vincular esta falta de horizontes con un origen nacional y cultural que no es el nuestro supone una simplificación tan grande de la realidad que no es verdad.
Ainsi, de toute façon, je ne crois pas qu'il soit juste d'attribuer l'origine du problème à l'immigration. Les jeunes ne se transforment pas en vandales parce qu'ils sont marocains, algériens, paquistanais ou équatoriens. Les adolescents embrasent les nuits de violence pyromane parce qu'ils n'ont pas d'avenir, et lier ce manque d'horizon avec une quelconque origine nationale ou culturelle différente de la notre est tellement simpliste que c'est nécessairement faux.

Por estar atrapados en todo aquello que no entendemos, sentimos la urgencia de encontrar respuestas rápidas y simples que nos devuelvan la tranquilidad. Somos hombres-masa, de marco orteguiano, autosuficientes en todo, con ideas que son autos de fe. Nos gusta juzgar y sentenciar aunque hayamos perdido la capacidad de escuchar. ¿Quién es el malo? Mano dura con él. "Hitler resucita, España te necesita" es el grito de guerra en más de un instituto suburbial de Barcelona.
Etant happés par tout ce que l'on ne peut comprendre, nous ressentons le besoin impérieux de trouver des réponses rapides et simples pouvant nous ramener le calme. Nous sommes des hommes de masse, de type Orteguiano, autosuffisants en tout, avec pour idées des autodafés. Nous aimons juger et condamner alors que que l'on a perdu la capacité à écouter. Qui est le mal? Il a la vie dure. "Hitler rescucite, l'Espagne a besoin de toi" est le cri de guerre entendu dans de nombreux lycées de la banlieue de Barcelone.

El joven inmigrante, aún así, a pesar del racismo y la persecución, tiene un problema más grande por ser joven que por ser inmigrante.
Le jeune immigré, malgré le racisme et la persécution, a un problème encore plus grave à être jeune qu'à être immigré.

El gran reto de todo joven es superar el vacío que supone la muerte del padre. El camino fácil es asumir los valores dominantes: familia, hogar, fe, patria, tradición, libertad y trabajo. El camino difícil es llenar el vacío sin referentes comunitarios ni recursos económicos e intelectuales, como les sucede a muchos inmigrantes.
Le grand défi de tout jeune est de surmonter le vide qu'implique la mort du père. La voie facile est d'assumer les valeurs dominantes: la famille, le foyer, la foi, la patrie, la tradition, la liberté et le travail. La voie difficile est de remplir le vide sans référents communautaires ni ressources économiques ou intellectuelles, comme cela est le cas pour de nombreux immigrés.

La pobreza y la desestructuración familiar, propia de tantos guetos a lo largo y ancho del mundo postindustrial, acelera la violencia y aniquila la educación. La mitad de los jóvenes de 15 años de Catalunya que están en esta situación no saben nada de matemáticas, según ha descubierto la Fundación Bofill.
La pauvreté et la désintégration familiale, propres à tant de ghettos de part le monde postindustriel, engendrent la violence et inhibent l'éducation. D'après la Fondation Bofill, la moitié des jeunes de 15 ans de Catalogne dans cette situation ne connaissent rien aux mathématiques.

El neoalfabetismo produce ansiedad, y este desasosiego deriva en una sensación de fracaso. El fracaso, por su parte, impulsa la alienación, y el aislamiento cierra puertas. Sin trabajo no hay progreso económico ni reconocimiento social, y esta espiral destructiva es una amenaza para todos los jóvenes, sean o no inmigrantes.
Le néoalphabétisme produit de l'anxiété, et ce trouble dérive en une sensation d'échec. L'échec, pour sa part, développe l'aliénation, et l'isolement ferme les portes. Sans travail, il n'y a ni progrès économique ni reconnaissance sociale, et cette spirale déstructrice est une menance pour tous les jeunes, qu'ils soient ou non immigrés.

El vacío es tan grande, que muchos adolescentes idolatran el dolor y la violencia. Deben sufrir y hacer sufrir para sentirse vivos. Mutilarse el cuerpo por razones estéticas, pegar a quien sea al salir de la discoteca y quemar un automóvil son necesarios para llegar allí donde no llevan las pastillas de colores ni los tubos de escape trucados.
Le vide est tellement important que nombreux sont les adolescents qui idôlatrent la douleur et la violence. Ils doivent souffrir et faire souffrir pour se sentir vivre. Se mutiler le corps pour des raisons esthétiques, frapper quelqu'un à la sortie d'une discothèque et brûler une voiture sont des étapes nécessaires afin d'aller là où il n'y a pas ni pastilles de couleur ni tubes d'échappement trafiqués.

Cuando el joven ha de buscar la dignidad en la violencia apocalíptica de un videojuego, apenas queda esperanza. Game over para los Jordis y Mohameds de hoy.
Quand un jeune doit chercher la dignité dans la violence apocaliptique d'un jeu vidéo, c'est à peine s'il reste de l'espoir. Game Over pour les Jordi et les Mohamed d'aujourd'hui.

Sólo la educación puede salvarlos, pero ¿cree usted que esta noche querrán leer un cuento?
Seule l'éducation peut les sauver, mais croyez-vous que cette nuit ils aient envie de lire un conte?
 
posted by Amine at 2:00 AM |


3 Comments:


At 11/13/2005 02:31:00 AM, Blogger ZEPASHA

Si Label Ash.
Votre blog est trés bien. Je le visite depuis quelques temps et Votre façon de le sustenter est trés convenable.
Votre dernier post a attiré mon attention et Pour ce que j ai lu de votre traduction, ce monsieur releve des points trés intéressants qui semblent échapper aux spécialistes héxagonaux de la gestion de l'immigration. Tout les revues francaises et les télés nous ont tartinés la face ces derniers jours avec des propos simili-tranchés à l'emporte piece et aucune n'a proposé réellement crédible sur une problématique qui durent depuis prés de 40 ans. A la différence de quelques pays qui ont su tiré efficacement gérer leur flux migratoire, la france est resté une puissance moyenne car elle n'a jamais voulu comprendre qu'une intégration de son immigration ne devait pas se faire sur fond de désintégration des valeurs propres de ces mêmes communautés.
C'est vrai que tout cela d'un point de socio-civique tout cela ça doit être considéré comme du vandalisme.
Mais que dire du socio-psychologique, comment peux t on expliquer ces explosions paraurbaines qui ont duré à peu prés 10 jours. Avec la ceinture d volcans paraurbains qui tronent depuis 30 /40 ans, est ce que cela n'etait pas si prévisible?
C est assez déconcertant de voir autant de jeunes cherchant un statut de martyre tant que leur vision des choses est
déséspéramment floue.
Entretemps, c est presque "drole" de voir certains politiciens remontrer les mecaniques et jurer qu'ils sont les personnes indiqués pour faire le netoyage et le sandwish au Kasher en option.
Toujours pour le même enjeu une place au soleil quitte à exploiter tout les bourrins pour peu d'en faire le cheval de bataille propice pour la future guerre electorale, y a tout les bourrins pour cela.
Bonne continuation et a bientot

 

At 12/03/2005 05:46:00 PM, Anonymous joaquim

Pasará una generación antes de que los jóvenes inmigrantes hagan arder coches en España.

En España la inmigración de masas de extranjeros es un fenómeno muy reciente, y quienes la viven todavía están en fase de buscar su estabilidad (un trabajo definitivo y mejor pagado, un apartamento propio, una escuela donde educar a sus hijos...). Todos están demasiado ocupados como para sentirse frustrados y rebeldes.

Esa fase en Francia ya está superada hace años. Los hijos de los inmigrantes llevan tiempo viviendo en apartamentos propiedad de sus padres, habitando barrios con servicios, y estudiando en colegios y obteniendo títulos universitarios. Pensaban que eran franceses con los mismos derechos que los franceses autóctonos.

El problema es que después de lograr todo eso, ya no hay nada más para ellos. No hay trabajo para ellos, ni se le acepta en ningún lado. ¿Para qué tantos sacrificios hechos por los padres? ¿para qué haber asistido a la Universidad? Para nada. El sueño francés se ha evaporado para toda una generación, que creían ser realmente franceses...hasta que les han hecho ver que no son más que hijos de inmigrantes.

Eso ocurrirá en España de aquí a 15 o 20 años. Todavía es pronto...

 

At 12/21/2005 12:55:00 AM, Blogger Najlae

amine,
c'est où cette photo? elle m'épate

 


Links to this post:

Create a Link