.comment-link {margin-left:.6em;}
Sunday, November 11, 2007
Chavez est parfois admirable dans sa capacité à garder la tête haute face à l'oncle Sam quand bien d'autres auraient courbé l'échine.
Chavez est parfois comique lorsque par exemple il prononce un discours au siège des Nations Unis traitant doubleyou de Satan.
Chavez est parfois, aussi, vraiment petit, très petit, et nul.
Hier, samedi 10 novembre, en clôture du sommet ibéro-américain à Santiago du Chili, une vive altercation l'a opposé à la délégation espagnole (à sa tête José Luis Rodriguez Zapatero et le Roi Juan Carlos).
J'aime bien (j'hésite, je mets l'imparfait?) Juan Carlos mais ne risque certainement pas de prendre sa défense. Effectuer une visite officielle dans les villes marocaines de Ceuta et Melilla, occupées on le sait par l'Espagne, un 6 Novembre, date de comémoration de la Marche Verte, a été une provocation inutile, sans précédent, et dévastatrice eu égard aux efforts fructueux de Zapatero depuis son accession au pouvoir pour réchauffer les relation hispanomarocaines, en léthargie auparavant sous Aznar.
Toujours est-il que Hugo Chavez, en trublion mal élevé n'a eu de cesse de couper la parole à la délégation espagnole pour traiter Aznar de ....fasciste! Pas totalement faux, certes, même s'il fut démocratiquement élu à l'époque le nazillon Aznar, mais totalement hors propos (Aznar avait appuyé une tentative de coup d'Etat contre Chavez en 2002, ça reste en travers de la gorge). Zapatero a tenté en vain de faire taire Chavez, au point que que Sa Majesté je-suis-allé-au-mauvais-endroit-le-6-novembre-dernier est sorti de sa réserve royale pour tancer un "¿Por que no te callas?" a Chavez. En traduction littérale, ça donne un "Pourquoi ne te tais-tu pas", en traduction contextuelle, c'est plutôt un "Ferme ta gueule!".
Ces joutes Chavezocarliennes (non, rien à voir avec Guy) ont donné une petite image de Hugo, une petite image du Roi d'espagne, mais une grande de Zapatero qui en est sorti grandi. Avocat avant d'être Premier Ministre, il a su par ses talents d'orateur remettre à sa place le président vénézuelien.
Personnellement, cela m'a tout de suite rappelé une admonestation en public lors d'une sommet de la ligue arabe en 2002 je crois (à vérifier) par le roi Abdallah d'Arabie Saoudite (Prince Héritier à l'époque) face au galeux Kaddhafi à qui il avait dit "Oskout ya kelb" (Tais toi espèce de Chien). Kaddhafi s'éait tu sans aboyer une bribe de plus.
Bref, Zapatero 1 - Chavez 0. Et si je peux me permettre :-) Abdallah 1 - Juan Carlos 0.
Extraits:

Labels: ,

 
posted by Amine at 11:44 PM |


3 Comments:


At 11/12/2007 10:15:00 AM, Anonymous Christianito

Voilà 24 heures que je m'interroge que devrait avoir le ton de mon post concernant cet incident...

Je suis en effet partagé entre cette résistance "anti-impérialiste" pratiquée souvent de façon brillante par le "gorille rouge", et les touches dictatoriales d'un régime vénézuelien douteux...

D'un autre côté n'étant pas royaliste, mais au plus Juan Carliste, je pense que cette petite représentation théatrale a rendu service à la Monarchie (critiquée ces temps-ci en Espagne) et à Zapatero qui a effectivement su tirer proffit de cette situation tout en défendant Aznar au passage... Et hop!

Bref, une belle vidéo.

 

At 11/13/2007 09:14:00 PM, Anonymous Anonymous

Bonjour Amine,

Une partie de la blogma semble choquée par la visite du couple royal.
Je n'ai qu'une question Sebta et Mellilia cela fait des siècles et on nous sort la soupe nationaliste à chaque fois, je commence sincèrement à me demander si ce n'est pas encore un coup foireux pour nous faire oublier je ne sais quelle hausse. Que proposons-nous?

Quant à Chavez, même dans la plus grande ile on le traite de clown (attention les murs ont quand mêmes des oreilles) qui veut s'accaparer Cuba. Car malgré tout son tapage, le Vénézuela est bien derrière l'Espagne ou le Canada quand il s'agit d'investissement dans le pays.

Qu'il fasse du ménage dans son pays qui commence à ressembler à une économie faisant du sur place. Je ne suis nullement de droite, mais Chavez est un petit potentat se prenant pour un grand et moi les clowns j'en ai plein mon casque:-)

J'étais à la Havane quand j'ai entendu la nouvelle, nous avons tous et en même temps levé notre pouce et j'étais la seule non Cubaine de la bande.

Mwah

 

At 11/13/2007 10:04:00 PM, Anonymous Anonymous

sorry, forgot to sign.
Loula

 


Links to this post:

Create a Link