.comment-link {margin-left:.6em;}
Monday, May 15, 2006
Intéressante livraison printanière de Géo qui présente un Majesteux Maroc dans son dernier hors-série (nº19). Tahar Ben Jelloun y signe la tribune suivante: "Et si le Maroc était un livre, un superbe manuscrit gardé dans une de ces belles maisons de Fès ou de Marrakech, une histoire murmurée par le vent de l’histoire, un livre à lire et à relire, une œuvre inépuisable mêlant la simplicité à la grandeur d’âme, passant du conte merveilleux et cruel à la tonalité picaresque que façonne un imaginaire étonnant, mélangeant les genres jusqu’à étourdir le lecteur, le visiteur, le voyageur attentif. Ce serait un livre qui raconterait la condition humaine, les passions des couleurs et des saveurs, l’enracinement dans la terre et la mémoire comme référence majeure des valeurs d’humanisme, la volonté de vivre malgré les difficultés en restant debout, digne et fier...».
Je souscris bien plus à cette définition qu'à la vacuité du slogan "le plus beau pays du monde".
 
posted by Amine at 11:00 AM |


10 Comments:


At 5/15/2006 02:05:00 PM, Anonymous supertimba

le seul probleme c'est que c tahar benjelloun qui le dit lol:)
Et je ne souscris guere à la prose d'a propos, trop orientaliste et bien mievre de notre concitoyen.

 

At 5/15/2006 02:09:00 PM, Blogger Amine

Supertimba> "la prose d'a propos, trop orientaliste et bien mievre de notre concitoyen"???... c'est assez radical. Je ne partage pas cet avis :-) ... Je ne trouve pas sa prose mièvre...
J'avoue que je ne comprends pas cette désaffection des marocains à l'égard de TBJ... Continuellement fustigé, à mon sens à tort.
Je n'aime pas spécialement l'homme, mais trouve que l'écrivain est très bon.

 

At 5/15/2006 02:36:00 PM, Blogger laaroubi

Si Ben Jelloun est souvent fustigé par les marocains, c'est parce qu'il n'a jamais vraiment dénoncé la politique des années de plomb.
Même quand il a essayer de le faire à travers son livre "Cette aveuglante absence de lumière", le résultat était bien trop "formaté" pour ne pas brusquer le pouvoir.

 

At 5/15/2006 02:42:00 PM, Blogger Amine

Laaroubi> Mais alors pas du tout d'accord, désolé. Pourquoi devrait-il dénoncer quoique ce soit? Pourquoi exige-t-on de lui qu'il s'érige en porte-voix des victimes des années de plomb? C'est un écrivain, pas un historien ni un ex-opposant politique... Pourquoi ne fait-on pas le même reproche de non-déconciation des années de plombs à tous les autres de lettres marocains?
Dans "Cette aveuglante absence de lumière", il a écrit un ROMAN, pas un ouvrage historique, roman qui s'inspire des faits historiques réels, mais ROMANCÉS...

 

At 5/15/2006 03:05:00 PM, Blogger laaroubi

Amine> Une grande partie des intellectuels marocains en veut à TBJ de ne pas s'être prononcé sur les évènements des années de plomb, surtout qu'il a un passeport français, et qu'il lui accordait une "certaine sécurité". C'est bien dommage tout ça, mais c'est la réalité.

 

At 5/15/2006 04:51:00 PM, Blogger ayoub

Jolie prose.

J'aime bien l'écriture de TBJ, mais bon, il a commencé à m'ennuyer..
Un peu trop commercial à mon gout.
J'ai bien aimé l'Homme rompu.

Sinon,il y a tellement d'écrivains marocains... dommage qu'ici l'on est du mal à les trouver.

Un incontournable est Mahi Binebine.


Ayoub... Machin

 

At 5/15/2006 05:21:00 PM, Anonymous Lams

d'accord avec toi Amine, il ne faut pas tout mélanger...Les passeports français, ça ressort toujours comme un manque de patriotisme cette histoire...C'est lassant.

 

At 5/15/2006 08:06:00 PM, Blogger Onassis

Je suis d'accord avec Laaroubi jusqu'à un certain point. Dans "Cette aveuglante...." TBJ a écrit un roman. Soit. Pourquoi ne pas l'avoir écrit plus tôt ? Pourquoi attendre après ..? Je ne lui en veux pas parce qu'il n'est pas engagé. Ça, je m'en fous à la limite. Un artiste est libre et a le droit de faire ce que bon lui semble. Ce que je lui reproche, c'est qu'il flaire les bons coups. Et écrit. Fait dans l'engagé quand il sent le bon coup. Avec une belle plume certes. Mais ça reste opportuniste. Vendeur. Sans profondeur. Et c'est ce qui est dommage. Qu'un un écrivain d'un aussi grand talent - car il faut le reconnaître : TBJ écrit bien - court après le commercial.
Ça donne l'impression d'être une perte, a waste. Belle plume. Mais quel gaspillage !

 

At 5/17/2006 12:11:00 AM, Anonymous Larbi

Amine ce que dis laaroubi n'est pas faux.
Concernant la question de TBJ/Année de Plomb je crois qu’il a fait une erreur morale. Je sais le mot peut choquer.
Mais moi ça m’a énormément attristé quand il a sortit " cette aveuglante absence de lumière". Attendre que les gens sortent de l’enfer et sortir un livre pour les " concurrencer" je trouve ça pas digne du tout. Cela s’apelle faire de l’argent sur le dos des gens : il a profité de la sortie du livre comme " tazmamart cellule 10" pour vendre un roman très controversé.

Quand à l’écrivain, j’apprécie son style, bien que je n’aie pas lu beaucoup de TBJ, et je trouve ses tribunes dans la presse excellentes.

 

At 5/17/2006 10:03:00 PM, Blogger Amine

Larbi> Pas du tout d'accord, Laaroubi et toi vous trompez de procès et pointez du doigt TBJ comme bouc émissaire d'une chose dont il n'est pas responsable. Il a écrit un bon bouquin. Point barre. Tous les commentaires qui visent à critiquer "cette aveuglante absence de lumière" font fausse route. Soit de la jalousie, soit ils se trompent de cible, soit ils mélangent tout (notamment toi quand tu cites "Tazmamart" cellule 10, car n'oublies pas que son auteur était préalablement d'accord avec le contenu du livre de TBJ). C'est mon avis, et ce n'est pas grave si je suis le seul à le partager :-)
Arrêtons nous là, cela va devenir un dialogue de sourds:-)

 


Links to this post:

Create a Link