.comment-link {margin-left:.6em;}
Thursday, March 23, 2006

De temps à autres, je reçois des mails de l'USAFIS Organization m'invitant à postuler à la loterie américaine d'attribution de la Green Card. Je fais partie de leur liste de diffusion car je m'y suis inscrit il y a quelques années pour voir ce que cela donnerait. Cela n'a rien donné, sans trop de regrets.
D'un côté je suis amusé de voir que ce Dan Gold et ses collègues persistent à me dresser presque chaque mois le mirage d'un départ vers cette chimère de liberté que prétend incarner l'Amérique. Assez normal, business as usual puisque chaque inscription implique un paiement de frais émolumentaires substantiels.
De l'autre, je pense à la difficulté d'obtenir un simple visa de tourisme pour m'y rendre, au regard circonspect que m'adresse l'agent de la police des frontières quand je pose le pied sur sa terre. Sa terre. Un regard différent selon que sa perception de l'individu en face de lui le classe dans la catégorie WASP ou dans celle des resortissants supposés d'un probable axe du mal.
Délit de faciès? Plus que cela. Culpabilité de faciès. Pourtant je les aime et j'en suis fier de mon faciès et de mes racines. Et presque chaque fois, je me retrouve dans une autre file que celle des WASPs. Parfois à faire la queue trois heures durant, parfois à attendre dans une salle d'interrogatoire avec d'autres indésirables pour répondre à des questions déplacées. Parfois à me demander si je ne vais pas me retrouver sans raison valable au large de la Floride dans une zone de non-droit en robe de chambre couleur orange.
Merci Dan, mais sans façons!
Et vous, Feeling Lucky?
 
posted by Amine at 4:00 AM |


10 Comments:


At 3/23/2006 09:44:00 AM, Anonymous supertimba

Already had this kind of indecent proposal:-)))
J'ai été tentée à un moment, le rêve américain comme tout le monde; mais toi Amine qui aime la bonne bouffe comme moi tu vas comprendre tout de suite mes movtivations pour ne pas y aller: le pays du camembert dans une boite de conserve où plus de la moitié de mes collegues outre-atlantique m'avouent ne jamais cuisiner at home!
non non je veux rester pas loin du roquefort et des citrons confits:)

 

At 3/23/2006 10:33:00 AM, Blogger Le Professeur Shadoko

c'est bizarre comme les gens peuvent ressentir les choses differemment! je suis partis au pays de l'oncle sam par deux fois cette année, j'ai été certes accueilli chaque fois par deux flics à ma sortie de l'avion, ai été questionné, photographié, ... mais à aucun moment je n'ai senti que moi en tant que personnes y était pour quelque chose, car une fois ces "tracas administratifs" terminés, je ne sentais aucune inimitié de la part de ces gens, au contraire! en europe, c'est autre chose, on n'est peut-être pas obligés d'enlever ces chaussures pour les contrôles, mais je sens bien le "reste chez toi" à ma descente d'avion (et souvent durant le séjour).
de toute manière, les pronostics de professeur shadoko donnent l'europe votant toute populiste dans une dizaine d'année, alors, Amine, Supertimba, le rêve américain pourrait être une bonne sortie:)
et pour la bouffe,on s'arrangera!

 

At 3/23/2006 10:50:00 AM, Anonymous Larbi

Amine, j’aime bien quand tu nous racontes les choses de vie ...
J’ai jamais met le pieds dans les US et ton récit, qui concorde avec d’autres de mon entourage, ne fait que me décourager.
Je suppose que c’est comme « l’épreuve » des vigils d’un haut lieu de nuit parisien.... il faut la réussi et une fois dedans c’est la belle vie quoi … mais bon comme semble le dire supertimba c’est pas très joli à l’intérieur ..
Maintenant deux remarques :
1/ je crois qu’il y a beaucoup de gens, surtout des pauvres, qui sont prêts à passer des heures dans la files des suspects et subir des interrogatoires interminables pour embrassé le rêve américain. C’est pas la même chose que pour un cadre qui y va en déplacements ou en tourisme plusieurs fois par année.
2/Ce repli sur soi n’est malheureusement pas propres aux US. Une amie me racontait ce qui se passe à Casablanca dans le consulat d’un pays européen. Les gens subissent des interrogatoires et des vraies humiliations, des questions trop indiscrètes des jugements de valeurs... et les fonctionnaires les prennent de haut , les méprisent ....C’est presque la même chose que dans un aéroport US n’est ce pas.
Feeling Lucky? Faut se rendre à l’évidence .
Et si on applique le principe du traitement réciproque ?

 

At 3/23/2006 12:54:00 PM, Blogger Loula la nomade

Bonjour Amine,

Lorsque ma moitié travaillait pour une cie américaine nous avions eu l'occasion de nous établir de l'autre côté de la frontière. Côté fiscal, il y avait certes des avantages, déduction d'une portion de l'hypothèque logement, plus tu gagnes de fric moins tu paies d'impôts. Niveau de vie moins cher côté bouffe. Seulement voilà, nous aimions payer des impôts tout en recevant des services et c'est le point qui a fait que nous restions au Canada. J'ai visité d'immenses maisons, vu de beaux campus, ai pensé à inscrire mes enfants à de prometteuses écoles, mais rien ne pouvait me faire quitter le Canada que je préfère.
SuperTimba, sa7ebti, nous bouffons très bien en Amérique du Nord. La qualité de vie est bien moins stressante qu'en Europe du moins la France que je connais un peu plus que le reste du continent. Nous travaillons certes plus, mais nous avons la nature pour nous faire goûter aux plaisirs de la vie.
Ma ville préférée New York, j'adore il y a une telle ambiance, la vie est certainement dure, chère, mais c'est la ville avec son beat incroyable. Chaque continent a ses avantages, je vis dans une zone frontalière et jamais je ne me suis sentie rabaissée ou encore victime du délit de faciès et j'ai le look crois-moi. C'est mon mec qui se fait lancer des petites pointes, pas moi et il revient rouge de colère et un avec un monologue long d'une heure:-). Mais faut avouer que je les trouve intimidants avec leurs armes à feu.
Mwah

 

At 3/23/2006 09:48:00 PM, Anonymous supertimba

hou j'ai pas dit que j'aimais pas les states, mais faut avoir les moyens pour y vivre ZE american dream.
Ouais ok vous allez me dire c'est comme partout:)
D'abord New york comme loula est la ville ou j'aimerais vivre pour quelque mois au moins, c'est sans doute à la mentalité trs "européenne" de la ville.
Deuxio les grands espaces me font rêver: les forets de l'oregon, les lacs, le parc yellowstone etc..
Maintenant comme le dit shadoko,je n'ai eu à aucun moment un quelconque sentiment de racisme ou autre en étant là bas ni à l'aéroport ni à l'intérieur du pays, mais bon faut dire ce qu'il en est:
1- je suis blonde donc pas de délit de faciès
2-je fais partie de la race inodore et incolore des consultants:)
bisous:)

 

At 3/24/2006 10:24:00 AM, Anonymous Lady M

Chaque fois que je voyage, je suis dans une file différente que celle de mon mari. La dernière fois à Heathrow, j'étais seule, on me fait sortir de la file et on me dit "Sorry random check", je regarde derrière moi, que des passeports européens. C'est ca random !
Un indien/paki à l'accent terrible commence à farfouiller mon sac main, mon bagage cabine. Il prend une étui à tampons en aluminium dans sa main, il me regarde. Genre qu'est-ce que c'est ?
et là, rien que pour le faire chier je commence à parler en français. Alors le mec ramène sa collègue qui lui montre ce que c'est. Il a l'air tout con. Là, je lui dit "Maybe women in your sourroundings don't use that. Can I go now ?"
Cela dit, à Londres, il est impossible de se sentir étranger, on a l'impression que tout le monde est étranger.

 

At 3/24/2006 06:22:00 PM, Blogger Najlae

feeling shitty,thanks :p
non,serieux,t'as vu? y a le Golden Gate Bridge sur la photo de kske tu vas manger :)
ca serait bien d'avoir la verte,mais j'ai jamais essaye pour etre honnete.
depuis mon retour de Bariz,je sais apprecier a sa juste valeur un pays ou certains supermarches sont ouverts 24h/24. Bouhhh les 35 heures :P

 

At 3/26/2006 09:48:00 PM, Blogger Selwa

S'il y a un pays où je n'aimerais pas aller, avec lequel il n'y aucun appel...C'est bien ztazen!

 

At 3/28/2006 03:44:00 PM, Anonymous nadia

Le délit de faciés aux USA? J'ai passé un mois là bas, sans être inquiétée. Une fois, la police m'a même ramené à l'hôtel parce que je me suis égarée à la marocaine. Mais, j'aimerais pas y vivre finalement. Les gens ne sont pas foncièrement mauvais, mais ils sont tellement déconnectés qu'on a envie de les secouer pour leur dire que la moitié de la planète souffre à cause de leur président. Sans parler de la bouffe et du café qui sont dégeulasses...

 

At 4/13/2006 10:52:00 AM, Blogger JBB

c'est bien de voir que je suis pas le seul a avoir eu ce genre de problemes. en arrivant a atlanta fevrier dernier, j'ai ete selectionne a la sortie d'avion par les flics amerloks pour un traitement VIP. j'ai pas eu a faire la file a la douane comme le reste du peuple mais ca m'a pris quand meme deux heures au poste avant de pouvoir sortir. j'ai eu bien sur le droit a une fouille poussee de mes bagages ou j'ai du justifier l'utlisation d'un coupe ongles et traduire des documents en arabe a la flic qui m'a fouille de 'fond en comble'!!! sympa l'amerique:)

 


Links to this post:

Create a Link