.comment-link {margin-left:.6em;}
Thursday, December 28, 2006
Faire du shopping à Londres est vraiment un sport. Les queues interminables (250 mètres de file dans le froid pour l'espace Gucci chez Selfridges d'Oxford Street) sont plus que décourageantes, et les prix ont beau être sensiblement au rabais (jusque 70% de discount), ils restent méchamment élevés (appréciation de la livre sterling oblige - surtout pour les touristes venant des US). En "essayant" de faire les soldes, je n'ai cessé de penser à Edward Lewis (Richard Gere). Dans Pretty Woman, il accompagne la péripatéticienne Viviane (Julia Roberts) pour faire les boutiques de Hollywood Boulevard afin de lui offrir une garde robe "présentable". S'adressant à un vendeur, il lui lâche "we're going to spend an obscene amount of money here".
Le mot est lâché, les prix me sont apparus réellement obscènes. Je vais donc laisser cela pour janvier à Barcelone, ce sera beaucoup plus intéressant.
C'était mon premier Noël à Londres. Très agréable en dépit du froid (le celsius est descendu 3 fois sous le zéro en 4 jours).
Je me suis donc rabattu sur quelques uns des nombreux attraits qu'offre Londres: architecture, musées, épicerie fine (la gastronomie anglaise est certes inexistante, il n'empêche qu'on mange divinement bien à Londres), musicals, balades.
 
posted by Amine at 11:50 PM |


0 Comments:




Links to this post:

Create a Link