.comment-link {margin-left:.6em;}
Monday, November 15, 2004

Source: Pointblog

De façon très synthétique, un "blog" (ou "weblog") est un site Web personnel composé essentiellement d'actualités, publiées au fil de l'eau et apparaissant selon un ordre ante-chronologique, le plus souvent enrichies de liens externes.
Historiquement, les premiers blogs se composaient de listes de liens commentées. Puis apparurent des sortes de "journaux intimes" publiés sur le Web. Créés par de "simples" internautes, ils se composaient d'entrées rédigées au gré des humeurs, faisant état de la vie privée de leurs auteurs, ou des réactions de ceux-ci à leur environnement (découverte de nouveaux sites, réflexions sur l'actualité internationale ou sur l'évolution d'Internet, coups de gueule...). Le concept s'est ensuite élargi et on trouve aujourd'hui des blogs de toutes natures. Certains sont toujours très proches de la notion de "journaux intimes"
, parfois illustrés de photos. D'autres sont de simples successions quotidiennes de liens externes choisis, avec peu ou prou de commentaires. D'autres encore, au contraire, racontent au fil des jours de longues histoires, avec peu de liens externes. Beaucoup permettent de réagir au contenu publié, créant une sorte de forum permanent et multi-thématique. Les blogs sont souvent thématiques, notamment aux Etats-Unis, et consacrés à des sujet précis, parfois controversés, parfois très pointus. Souvent publiés à titre de "hobby" par des spécialistes (experts techniques, enseignants...), ils alternent données factuelles, actualités piochées sur le Web et prises de position. Dans cette incroyable diversité, on a parfois du mal aujourd'hui à définir où s'arrêtent les limites des blogs. On peut toutefois considérer qu'ils ont en commun :

  • leur caractère "unipersonnel" ou "individuel" : bien que certains blogs soient publiés par plusieurs auteurs, ils sont rarement le fait d'une entreprise, mais d'individus intervenant à titre personnel;
  • l'utilisation d'outils dynamiques : par essence, un blog est fréquemment mis à jour et ses archives restent consultables, nécessitant un outil de publication dynamique pour automatiser la gestion du site. L'essor de ces outils, bien adaptés aux néophytes, explique d'ailleurs en partie le succès des blogs;
  • la liberté de ton : par principe, le blog est un site placé sous la responsabilité de son auteur qui, selon son humeur, peut totalement s'affranchir du "format", tant sur la forme (fréquence des mises à jour, longueur des textes, illustrations...) que sur le fond (actualités, revue de presse, prise de position...);
  • l'interconnexion : les blogs contiennent le plus souvent de multiples liens externes vers d'autres sources d'information étayant les propos tenus. Mais ces liens sont aussi souvent dirigés vers d'autres blogs, à propos d'un sujet donné ou de façon fixe, créant une sorte de "maillage inter-blogs" (à ce sujet, vous pouvez consulter BlogTree, qui tient à jour une véritable "généalogie" des blogs et de la manière dont ils se lient les uns aux autres). Le "blogging" en tant que "phénomène de masse"

Au fil des ans, les blogs ont pris une ampleur considérable, amenant les observateurs à considérer qu'il s'agit d'un phénomène de masse - et non d'une simple mode passagère. Selon les estimations, on compterait aujourd'hui de plusieurs centaines de milliers à plusieurs millions de blogs actifs. Dans une large mesure, les blogs remplacent les "pages perso" et autres communautés de sites Web de type Geocities ou Multimania qui ont largement "démocratisé" le Web il y a cinq ans. Par ailleurs, certains blogs sont devenus extrêmement populaires, attirant chaque jour plusieurs dizaines de milliers de visiteurs. A ce titre, ils constituent à n'en pas douter un nouveau média d'information, libre et incisif, et incitent les acteurs traditionnels du monde de la presse à s'interroger sur l'avenir du journalisme.

 
posted by Amine at 10:00 PM |

Links to this post:

Create a Link